/* Ajout JPC */ /* Fin AJout JPC */

Les vareuses

Il était une fois, trois marins bretons partis en mer pour pécher le dîner du soir. Alors que les pécheurs étaient en plein milieu de l’océan, une tempête éclata. Ceux-ci s’échouèrent sur une ile et leurs cirés furent troués de toute part.

Le plus vieux, eut alors l’idée d’utiliser les voiles usagées de leurs bateaux pour se tenir au chaud. Ils se mirent alors à coudre leurs voiles usagées avec le peu qu’il leur restait. Une fois la tempête terminée, les matelots repartirent naviguer sans voile. Lorsqu’ils revinrent chez eux, le village, voyant le bateau sans mat ni voile, les acclamait et criait “vareuse” “vareuse” qui signifiait sans voiles en vieux breton. Ainsi furent confectionnées pour la première fois des vareuses.

Depuis, la vareuse a bien évoluée. C’est une tunique cousue sur les cotés à manches fendues sur le devant pour faciliter l’habillage. La vareuse authentique est en toile de coton. Elle se reconnait à deux caractéristiques :

  • un bouton fermant l’encolure par l’intérieur
  • une ou deux poches intérieures pour protéger ses objets

La vareuse portée par tous les professionnels de la marine est le vêtement marin le plus simple et le plus protecteur. Effectivement elle est plus simple que les marinières et plus protectrice que les cirés, même si ceux-ci sont fortement conseillés en temps de pluie.

Découvrez notre collection de vareuses :

- hommes

- femmes

- enfants

Venez lire l’histoire de vos autres vêtements marins préférés !